Skip to content
  1. Home
  2. Musique Juive
  3. Fête des Musiques Juives
  4. Fête des Musiques Juives 2021

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Fête des Musiques Juives 2021

Bienvenue à la fête des musiques juives qui nous revient en grandes pompes le dimanche 20 juin à partir de 14h.

Covid 19 oblige, la FMJ 2021 vous est proposée chez vous, dans vos salons ou vos jardins « Online » sur YouTube « live » depuis la grande synagogue Art-Déco de la rue de la Clinique, bien connue de la communauté juive de Bruxelles.

Il vous suffit de vous connecter et de cliquer ICI le jour J.

Intitulée « Voix de Femmes », la place cette année est laissée totalement (ou presque) à la gent féminine. Le programme, une nouvelle fois varié et de haute qualité, spécialement sélectionné par le comité fête des musiques juives est composé d’un panel d’artistes et de groupes « du cru », avec la participation de Blanche, notre fierté nationale lors de l’Eurovision en 2017 comme point d’orgue pour clôturer cette journée.

Que ce soit Las Lloronas avec leur musique teintée de mélodies à caractère séfarade, Elise Fanette qui va rappeler à nos souvenirs les airs des chansons folkloriques israéliennes, ou encore Paprika et Varnishkes qui mélange subtilement, entre humour et mélancolie les chants yiddish et hongrois, la voix chaleureuse de Mona Mio & l’énergie de son “band”,qui vont nous faire vibrer, bouger et danser sur du Jazz, et enfin Let’s Klez et la talentueuse Shirly Laub avec qui nous découvrirons avec régal l’influence de la musique klezmer sur les grands compositeurs.

Bref, aucune excuse pour passer à côté de la Fête des Musiques Juives 2021 le dimanche 20 juin.

En collaboration

Avec Radio Judaïca et le CCLJ

Avec le soutien

Du Conseil de la Musique, de la Fondation Goldwasser et de la Fondation Shalom pour la transmission du Judaïsme

COMMUNICATION

Compte tenu des conséquences de la pandémie sur le secteur culturel, une participation volontaire à la FMJ 2021 sera appréciée

Pour en savoir plus cliquez ICI

Programme 2021

Présentation et intervention musicale: Joëlle Strauss
Las Lloronas
Elise Fanette
Paprika et Varniskes
Mona Mio
Let’s Klez
Blanche

Sonorisation – captation – montage – réalisation

Prosonix

Les Artistes

Joëlle Strauss

Joëlle STRAUSS débute le violon à l’âge de 4 ans ; elle complète ses études musicales par le chant et le piano avant d’obtenir ses diplômes dans les Conservatoires Royaux de Mons et de Bruxelles. Avec sa formation classique de haut niveau, son intérêt pour le violon la pousse à se perfectionner dans d’autres styles, tzigane, klezmer, jazz, oriental. Joëlle parcourt le monde, étudie et se produit avec Roby LAKATOS , violoniste tzigane hongrois, Alicia SVIGALS, de groupe « Klezmatics » à New-York, Johan RENARD, professeur de jazz au Didier Lockwood Music Center à Paris, Jean-Louis RASSINFOSSE, professeur de jazz au Conservatoire Royal de Bruxelles, et Mohamed al MOKHLIS, violoniste oriental. Elle est influencée par ses origines plurielles, ses voyages, ses rencontres, ses expériences multiculturelles. Joëlle développe, aussi bien au violon qu’au chant, un style de jeu unique, très particulier et reconnaissable, empreint d’une grande sensibilité et d’une virtuosité rare. De 2003 à 2014, elle fut la violoniste du groupe de musique Klezmer « Krupnik ».
Joëlle Strauss tourne avec l’ « Astor Klezmer Trio», Christophe Delporte à l’accordéon et Marc Grauwels à la flûte traversière. Elle se produit également avec différents orchestres, big-band, en Duo avec piano dans un Programme de World-Jazz-Music ou de Music-Hall, et dans d’autres formations alliant différents Arts de la scène, rassemblant des artistes de toutes nationalités : comédiens, musiciens, danseurs, chanteurs, rappeurs, performeurs…
Passionnée par l’Histoire et par l’étude de l’histoire des musiques du monde, elle aime raconter les musiques qu’elle joue et chante. Après de nombreuses recherches et lectures, elle donne des conférences sur l’histoire du Tango, du Jazz, du Flamenco, du Klezmer, et des musiques d’Europe de l’est.
La musique des langues l’a toujours attirée : l’espagnol, le français, l’anglais ont rythmés son enfance ; elle y ajoute le russe, l’ukrainien, le polonais, le rom, le portugais, l’hébreu, le ladino (judéo-espagnol) et son professeur, Sonia Pinkusowitz, lui inculque toutes les subtilités du Yiddish. Par sa maîtrise du violon et du chant, Joëlle Strauss défend vigoureusement une culture dans laquelle elle retrouve une partie de ses racines.
Elle s’est déjà produite dans de nombreux festivals en Europe, en Scandinavie, au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie et dans les deux Amériques.
Joëlle Strauss a été nominée en 2013 pour le « Prix Jean Pierre-Bloch » qui récompense « Un artiste et son œuvre, dans son rapport aux Droits de l’Homme », organisé à Paris par la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA). Joëlle Strauss joue sur un violon exceptionnel de Jean-Baptiste VUILLAUME, célèbre luthier français du XIXe siècle.
www.joellestrauss.be
Notre capsule : www.youtube.com/watch?v=yAnO0_G6Mms

Las Lloronas

Las Lloronas débute dans les ruelles de Bruxelles en hiver 2017, en tant que projet spontané et éphémère. Sura Solomon (BE / USA), Amber in ‘t Veld (ES / NL) et Marieke Werner (DE) se rencontrent des années plus tôt, partageant une passion pour la sociologie, l’activisme et l’art. Cette passion se traduit et se transforme aujourd’hui en musique. Reflétant leurs expériences et leurs origines, l’univers qu’elles créent lie musique du monde et slam, donnant naissance à une poésie polyglotte, féministe et intime. Les voix s’harmonisent sans effort, provoquant un coup de foudre musical qui les pousse à poursuivre le projet de manière professionnelle. Inspirées par des musicien.n.e.s tel.l.e.s que Lhasa de Sela, Noname et Ibey, Las Lloronas affirment leurs paroles intimes, et plongent dans des harmonies et mélodies mélancoliques. Trois voix se muent au rythme du folk espagnol et du hip hop, au gré de sonorités klezmer et blues, quelque part au bord de la lamentation, de la rêverie et du cri de bataille. Dans leur performance, voix, clarinette, guitare, accordéon et ukulélé partagent un moment puissant de vulnérabilité. Après avoir enregistré leur premier EP “Take Space” et avoir rapidement gagné en visibilité, Las Lloronas se produit en direct sur la RTBF (Radio Francophone Belge) et sur BRUZZ TV. Elles jouent à Bruxelles au Théâtre Molière et au Forest Sounds Festival, en Allemagne à Platzhirsch Festival, et à Amsterdam au Mezrab en première partie du groupe argentin Perotá Chingó. Le groupe est actuellement en train de produire son deuxième album, de manière indépendante, financé par une campagne de crowdfunding qui a atteint son objectif de 10 000 euros en quelques semaines. Las Lloronas présentera sa nouvelle musique en mars lors d’un concert complet sur la RTBF (Le Monde est un Village), suivi d’une tournée européenne au printemps et en été 2020, qui les mènera, entre autres, au Fusion Festival (DE) . Las Lloronas partagent avec force et intimité, leurs voix dans un mélange de slam et de musique du monde.
De par leurs origines diverses, leurs créations sont teintées de bossa, de folk, de klezmer et de blues, à l’intersection sublime entre la joie et la tristesse. Tendre écoute. Pour suivre le projet: www.laslloronasmusic.org
Notre capsule: https://www.youtube.com/watch?v=Slo-WWkiob8&t=688s

Elise Fanette

Elise Fanette est une chanteuse, autrice, compositrice originaire du Sud Ouest de la France, vivant à Bruxelles.
Elle vous propose des chansons inédites originales et touchantes, du chant traditionnel occitan, ainsi que des adaptations et traductions de chansons des quatre coins du monde en français, et tout particulièrement le répertoire populaire israélien et traditionnel yiddish.
Avec sa belle voix, unique et émouvante, elle vous transporte dans son univers doux, feutré, poétique et sensible, rempli d’histoires et de magie.
Ses chansons, qu’elle interprète guitare à la main, ont toutes un même lien : elles parlent d’attachement à ses racines, d’amitié, de naissances, d’histoires de famille, d’abandon, de retrouvailles… et d’amour bien sûr ! C’est un voyage dans les grandes émotions de la vie, et les plus discrètes aussi.

www.youtube.com/watch?v=LFqAreV2IDU

Paprika et Varnishkes

Paprika et Varnishkes est un trio constitué de deux chanteuses et d’un clarinettiste. Ils se retrouvent dans un répertoire de chansons hongroises et yiddish où se côtoient à la fois humour, poésie et musique de chambre. Ce groupe tout neuf n’hésite pas à brouiller les repères habituels de la musique traditionnelle pour trouver un langage qui lui est propre. Csardas, klezmer, doïna, folklore yiddish, refrains révolutionnaires, chants transylvaniens, ajoutez-y du schnaps, de la palinka, des épices, des papillons, des oiseaux, et laissez vous transporter.
Gilles Sadowski, clarinettiste s’intéresse aux musiques folkloriques, en particulier les musiques juives. Dans le trio, il compose les parties de clarinette et est à l’origine de certains arrangements.
Hanna Bardos Feltoronyi est chanteuse lyrique, comédienne et multidisciplinaire. Elle parcours des répertoires aussi divers que le chant baroque, le Lied allemand, la comédie musicale et la musique traditionnelle hongroise.
Lucy Grauman est également chanteuse lyrique. L’essentiel de son parcours musical concerne la musique contemporaine et l’improvisation libre. Depuis une douzaine d’années elle recueille des chants d’un peu partout. Les chansons en yiddish l’accompagnent depuis toujours.

Notre capsule : https://www.youtube.com/watch?v=eBpdlq0-btk&t=1870s

Mona Mio

Née à Bruxelles, c’est suite à des études d’art et graphisme à St Luc, qu’elle part, à l’age de 21 ans, refaire sa vie en Israel pour commencer des études de musique à Rimon Music School près de Tel Aviv. Après 5 ans en Israël à faire des concerts privés et publics, elle revient en Belgique suite à l’offre de l’émission The Voice Belgique en 2017. Depuis, étudiante en chant jazz au Conservatoire Royal de Bruxelles, Mona Mio est au centre de divers projets sur la scène Bruxelloise tels que les SpaceChips, Dig up the cats, Groovin’ High, Mona&Max, Moon and the Brasse Series et bien d’autres… Mais également de nombreuses collaborations, tel que celle faite avec Roby Lakatoss lors des fêtes des musiques juives de l’année 2019.

Avec un amour du vieux et du nouveau, elle mêle une voix chaleureuse à des ambiances envoutantes pour vous raconter une histoire.

Notre capsule : https://www.youtube.com/watch?v=oABrCwAyocU

Let’s Klez

Lorsque le klezmer, musique du cœur qui danse et pleure, franchit les frontières de l’écrit, on obtient du Mahler, des chants yiddish traditionnels, du Schnittke et du Prokofiev. Ces mélodies irrésistibles réunissent ce trio gourmand d’émotions pour épicer leur univers classique et rentrer dans les tableaux de Chagall. Ces musiciens ont concocté un programme de chants et danses traditionnels klezmer et d’arrangements. Lorsque les fêtes familiales entrent dans les salles de concert…
Artistes :
Shirly Laub (direction, violon)
Benjamin Dieltjens (clarinette)
Eugène Galand (piano)

Notre capsule : https://www.youtube.com/watch?v=M-pe6k4hF9M&t=82s

Blanche

Hello ! Some words about me;
 My name is Ellie, I’m 21.  I’ve been singing since always but it’s only been a few years since I started my own musical project.  
I started with The Voice of Belgium which brought me to represent my country at the Eurovision in 2017. After that I started writing music in order to release a first album on which I worked for 3 years.  Finally my first album EMPIRE was released last year, in May 2020.  I worked in between Brussels and London with a lot of different people for the album, it was a real experiment for me, it was my first time writing music and I really let myself explore. 
For the visuals of the album I worked with Ludovic Beun (artistic director) and Kate Housh (stylist), we wanted to find the right visual universe in which my song could take place. I discovered the paintings of Gertrude Abercrombie and then it was an evidence that this would be the right place for my songs to exist. 
We created a strong imagery inspired from mostly her but also other surrealists paintings.  It’s really important for me to give a visual dimension to a musical project, to strengthen it with that.  Some more personal words.  
For me, music is about truth, about feeling.  I want to process the world, how I experience it, what I witness, let it touch me, go through me. 
To remain sensitive always to what’s around me. That’s with all that that I write music and create. I’m filled with all that and I want to share this with people.   
(and then thousand other thoughts about writing and being an artist, how I feel, what I wish, ... ) 
https://www.youtube.com/watch?v=5bpkaQCwKyU
https://www.youtube.com/watch?v=62hHix1MsI4